Actualits Amisep
  

Article OUEST-FRANCE, publié le 28.11.2020, concernant La Maison Relais

Pontivy. La nouvelle cité Clémenceau livrée au printemps 2021

Les différents éléments de la cité Clémenceau, à Pontivy (Morbihan), seront livrés de février à mai 2021. La résidence accueillera, notamment, une maison relais, permettant à 25 personnes en grande précarité de se loger.

Vingt-deux appartements seront livrés début mai 2021, dans la cité Clémenceau, à Pontivy (Morbihan).
Vingt-deux appartements seront livrés début mai 2021, dans la cité Clémenceau, à Pontivy (Morbihan). | OUEST-FRANCE

Lieu d’histoire de Pontivy (Morbihan), la cité Clémenceau, inaugurée en 1955, poursuit sa transformation. Après la construction de 32 logements, en 2013, la résidence, située près du Blavet, comportera une soixantaine d’autres biens, accessible sous critères sociaux, livrée vers le printemps 2021. Plus précisément, douze maisons, terminées en février 2021, 25 places en maison relais pour personnes en grande précarité, début avril 2021 et une vingtaine d’appartements, en mai 2021. L’ensemble pourra accueillir près de 80 personnes.

Salles communes

La maison relais, gérée par l’Amisep (Association morbihannaise d’insertion sociale et professionnelle), sera animée par deux employés de la structure. Les locataires, en grande précarité, partageront des salles communes, comme une buanderie. « Cette maison relais remplacera notre ensemble de 22 logements, situé quai du Plessis », indique Nicole Touzé, chargée de l’hébergement à l’Amisep.

Nicole Touzé, chargée de l’hébergement à l’Amisep (à gauche) et Christine Le Strat, maire de Pontivy (au centre), vendredi 27 novembre 2020, dans le chantier de la résidence Clémenceau. | OUEST-FRANCE

À terme, vers septembre 2021, les deux bâtiments du quai du Plessis devraient être démolis. Christine Le Strat, maire de Pontivy, évoque « plusieurs pistes, dont d’hébergement », pour ces emplacements.

L’édile se déclare « satisfaite » de cette avancée immobilière, près de la rue Henri-Gaillard. « Nous cherchons à ramener des personnes, des familles, dans le centre de la ville », précise Christine Le Strat.

OUEST-FRANCE : lien de l’article